Fablab et handicap

Exemples de projets menés au fablab

Summary

Le fablab est un lieu privilégié pour prototyper et fabriquer des objets à même de faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap. Grâce aux outils de modélisation et de fabrication, mais aussi aux possibilités de prototypage électronique, voici quelques projets développés spécifiquement par et pour les adhérents.
 
Fablab et handicap
Status: In Progress
Updated: April 3rd 2020

Association des paralysés de France

L’APF est adhérente du fablab depuis avril 2019. Mr Simon, résident au foyer de vie rue Francis Wey, tout proche du fablab, vient depuis chaque jeudi après-midi pour réaliser des projets répondant à des problématiques propres à son handicap.

Robinet de douche

Son premier projet fut la modélisation et l’impression d’un robinet de douche adapté, pour faciliter la préhension. Mr Simon modélise sur la plateforme en ligne Tinkercad, car l’ergonomie de Freecad, communément utilisé au fablab, n’est pas adaptée au périphérique qu’il utilise. Accompagné de son aidant Mr Schmidt, une robinet de douche à ailettes, plus facile à ouvrir et fermer a été imprimé en PLA renforcé sur une de nos imprimantes 3D (Ultimaker 2+).

 

Molette de scroll

Au cours de cette première expérience de modélisation, il est apparu que Mr Simon, parfaitement autonome en informatique, utilisait un trackball manipulé avec le pied. Néanmoins, son dispositif ne possède pas de molette de scroll. L’équipe du fablab et les membres ont donc entrepris de lui en fabriquer une, dont les fichiers de réalisation ont été partagés: https://framagit.org/Fablab_des_fabriques_Besancon/feetscroll. La modélisation a été assurée par Mr Cristina, adhérent et usager régulier. La partie électronique et le code du microcontrôleur ont été assurés par les animateurs du Fablab des Fabriques. Le projet final est parfaitement adapté à l’usage de Mr Simon, et lui permet de naviguer dans les espaces en 3 dimensions du logiciel de manière beaucoup plus fluide, mais aussi tout simplement de faire défiler des pages web. A noter que les collaborations entre adhérents sont des pratiques extrêmement valorisantes pour chaque intervenant, et les projets n’en sont que plus aboutis.

Le projet final inclut un Arduino Leonardo (choisi pour sa capacité à se faire passer pour une souris), un encodeur magnétique Broadcom, et des pièces imprimées en 3D. Un réseau d’aimants simule les crans sur la molette et apporte de la précision (rappelons que cette molette est utilisée avec le pied).

Le projet est disponible à cette adresse: https://framagit.org/Fablab_des_fabriques_Besancon/feetscroll

Support de télécommande

Troisième projet initié, la modélisation d’un support pour la télécommande domotique en usage au foyer de vie. Son ergonomie est en effet parfaitement adaptée à un usage manuel, mais beaucoup moins à un usage au sol, avec le pied. Sa forme particulièrement complexe et organique en fait un objet très difficile à modéliser en 3D. Un premier essai a été fait, en moulant puis découpant une contreforme en pâte à modeler. Après scan et vectorisation des courbes, le résultat s’est avéré décevant. La photogrammétrie et le logiciel MeshRoom ont pu permettre de réaliser un approximation très satisfaisante de la forme de la télécommande. Plusieurs versions du support, modélisées grâce au logiciel libre Blender, ont ensuite été nécessaires pour trouver la bonne inclinaison et le bon réglage. Ce projet est encore en cours de finalisation.

Inserteur pour charger une tablette

Sans l’usage des mains, même le geste très simple de brancher une prise USB est complexe. Mr Simon, Mr Schmidt et l’équipe du fablab ont donc conçu, à partir d’une idée de Mr Simon, un adapateur USB/Baguette chinoise ! La première étape du projet a été de concevoir un support surélevé pour caler la tablette. Une ouverture échancrée a été prévue au niveau de la prise USB pour guider ensuite l’inserteur. Ce support a été découpé dans une plaque de MDF de 6 mm sur la découpe laser Arketype du lab. Ensuite, l’adaptateur en lui-même a été modélisé sur Tinkercad. Deux moitiés, reprenant la forme de l’échancrure, viennent se refermer sur le câble USB. Une pièce tubulaire vient faire la jonction avec la baguette chinoise. À noter que la pièce a été imprimée avec une inclinaison de 45 degrés pour éviter la création de supports à l’intérieur du tube.

Joystick pour fauteuil électrique

Dernier projet en date, la reconstruction d’un joystick pour le fauteuil de Mr Simon, plus adapté à son mode de préhension (entre l’index et le majeur). La collaboration de son ergothérapeute Mr Leclerc a ici été déterminante. Il a en effet modelé un prototype à l’aide de plastique malléable lorsque chauffé au micro-onde. Ce modèle est donc parfaitement moulé à la main de Mr Simon, mais irrégulier et non reproductible. Un scan 3D a été réalisé dans l’atelier de fabrication de l’APF puis envoyé au fablab. Après simplification et nettoyage du maillage, le joystick a été retouché grâce aux outils de modelage de Blender. De la même manière qu’une argile virtuelle, la pièce a été lissée, retouchée puis imprimée en 3D pour une première période de test. A l’issue de ce test, certaines corrections sont nécessaires et la modélisation finale , à l’aide du logiciel Freecad, a été documentée à cette page. La procédure de simplification du maillage est elle documentée sur cette page.

Enora

Accompagnée par le SESSAD25, Enora est une collégienne scolarisée en 5ème. N’ayant que très peu de capacités motrices, elle est assistée dans ses tâches quotidiennes par Mali, un chien dressé pour comprendre une cinquantaine d’ordres, et par son fauteuil électrique très perfectionné. Ce fauteuil est piloté par un boîtier de commande type OMNI R-Net, capable de communications bluetooth et infrarouge. À sa demande, le fablab a réalisé un petit boîtier destiné à signaler à sa ou son professeur sa volonté de prendre la parole (ce que les autres enfants font en levant la main). Le module conçu est autonome (batterie LiPo), et réagit à l’émission infrarouge du fauteuil d’Enora. À chaque commande infrarouge du fauteuil, les LEDS en couronne sur le dessus de l’appareil clignotent quelques secondes. Posé sur le bureau du professeur, ce module permet donc à Enora de répondre à la question posée ! L’électronique interne est triviale est fonctionne grâce à un microcontrôleur ATTiny85 (minuscule et peu coûteux). Un petite carte permet la gestion de la charge et de la décharge de la batterie. Une rallonge micro-USB a été intégrée au boîtier (modélisé grâce à Freecad) pour en assurer la solidité.

Association Tricyclique Dol

Collectif de constructeurs œuvrant dans le champ du spectacle vivant, l’association Tricyclique Dol a rejoint le fablab en septembre 2019. Ben Farey, un des membre de ce collectif, développe au sein de l’association un chantier liant les pratiques artistiques et le handicap, les Brutlabs.

Brutbox

D’abord contributeur et usager, Tricyclique Dol est maintenant référent local du projet open-source Brutbox. Initié par le collectif parisien Brutpop, ce projet vise à concevoir et transmettre des instruments simples de création de musique noise et électronique. Ces instruments, faciles à fabriquer, faciles à prendre en main, sont destinés aux institutions liées au handicap mental. En janvier 2020, le fablab a accueilli pendant quelques jours un workshop regroupant tous les créateurs de ce projet: Brutpop, 3615 Señor, mais aussi le fablab Reso-nance de Marseille, basé à la Belle de Mai. L’objectif était de montrer les méthodes de fabrication et de transmission de la Brutbox aux membres de Tricyclique Dol. En mars 2020, dans le cadre de la saison Numérique du Doubs, Tricyclique Dol a donc pu accueillir au sein du fablab 5 structures locales liées au handicap. Ces 5 structures sont venues fabriquer et apprendre à utiliser leur propre Brutbox pour pratiquer des ateliers dans leurs établissements. Au programme, découpe laser pour les boîtes, soudure des composants et initiation au programme Pure Data, pour des instruments purement DIY. Pour en savoir plus sur le projet: http://brutpop.blogspot.com/ et https://brutpopinstruments.wordpress.com/

Brutpix

Dans la lignée de Brutbox, Tricyclique Dol a sollicité le fablab pour collaborer à un projet qui allierait cette fois création photographique et handicap mental. En collaboration avec le photographe Yves Petit, un cahier des charges technique est en train d’être posé: appareil photographique DIY simplifié à base de Raspberry Pi, possibilité d’édition et d’affichage à distance, etc… Les différentes compétences du fablab seront ici mises à profit pour chaque étape: fabrication des coques des appareils photographiques, création logicielle embarquée, dessin et usinage de cartes électroniques. Le projet n’est pour l’instant qu’au stade des preuves de concept, et parfois, quelques élastiques suffisent !